Aller au contenu

Notre Philosophie

Respect et Dignité pour tous

Notre objectif est d’être prêt à agir sur place, une personne à la fois et faire apparaître un sourire sur un visage.

Nous cherchons des moyens humains, et à nous entourer de partenaires authentiques pour aider à les sortir d’une vie de désespoir. 

Notre but est d’offrir respect et dignité à chacun.

Notre équipe

Jennifer Ronne

Je m’appelle Jennifer.  Je vis au Togo, en Afrique de l’Ouest, avec mon mari et nos trois garçons.  Nous avons deux chiens, un chat, deux poules et un coq.  Nous sommes une joyeuse petite bande!

Je suis Anglo-Nigériane.
Je suis née à Londres.  Ma famille y vit. J’ai vécu et travaillé à Londres et à Lagos, j’embrasse pleinement les deux cultures.  Mon mari est Allemand, sa famille vit à Hambourg et dans ses environs.  Chaque année, nous partageons notre temps entre le Togo, le Nigeria, le Royaume-Uni et l’Allemagne.

Je pourrai dire que je suis un mélange de deux continents, l’Afrique et l’Europe, ce qui joue fortement sur mes perspectives et mon approche de la vie.

 J’ai travaillé chez British Vogue, Lehman Brothers et Morgan Stanley UK et j’ai été la directrice générale de la chambre de commerce Nigéro-Allemande à Lagos, au Nigeria. 

A présent , je suis une entrepreneure dans le domaine de la mode et du social.

Vivre et travailler au Togo est un réel plaisir mais je vois souvent les difficultés des autres ; je vois aussi les effets de notre consumérisme; c’est ce qui m’a poussé à vouloir devenir une productrice et aussi une consommatrice plus consciente.  Cela a métamorphosé ma marque, ce n’est plus uniquement des vêtements, mais une histoire de vies transformées. Le récit d’une mode faite à base de passion et de compassion.

Victoria Grace Fashion a été présentée dans le numéro d’octobre 2020 de Vogue Allemagne. La même année, la marque a été diffusée sur France 24 en tant que marque éco-responsable. Elle a remporté le prix éco-responsable aux Black Beauty & Fashion Awards Diaspora UK, et a été présentée et mise en avant lors de la Sustainable Fashion week aux États-Unis.

Jennifer est une rédactrice et une conférencière spécialisée dans le développement durable et l’éthique dans le secteur de la mode.

“Chaque jour, je prends des mesures pour devenir plus responsable sur le plan social, éthique et durable.  Je me soucie des gens, de la planète et du style« .

Destin Goka

Je me nomme Destin Yawo GOKA; je suis togolais. Je viens de Lavié, un village situé à environ 15 minutes de route de Kpalimé.

J’y ai fait mes études primaires et secondaires avant de venir à Lomé. J’ai une Licence en Anglais à l’Université de Lomé. Je suis passionné par le sport, notamment le football, non seulement parce que je suis arbitre, mais aussi parce que pour moi c’est une autre manière de se traiter. J’aime le voyage et la lecture aussi. Prendre soin de ma communauté est aussi un devoir pour moi. Je vais bientôt faire mon Master en Gestion de Projet. Mon objectif c’est de gérer des projets humanitaires dans mon pays.

Aujourd’hui, je travaille à Victoria Grace comme Assistant Administratif. Je suis fier d’être ici car c’est une expérience formidable pour moi. Cela m’aide pour mon futur projet. Depuis que je suis ici, je vois l’intérêt de l’entreprise à changer la vie de certaines personnes dans mon pays. Prendre soin des familles, payer les frais de scolarité des élèves , valoriser les albinos et aussi soigner les personnes atteintes de maladies mentales dans les rues de Lomé, sont autant de choses que nous faisons. Je suis très fier de faire partie de ce magnifique projet et de contribuer à sa réalisation.

Roxane Mornet

Stagiaire de Juillet – Décembre 2021

Je m’appelle Roxane MORNET. Je suis une jeune femme métisse. Mon père vient de France et ma mère est originaire du Bénin; elle est née en France et a grandi entre le Bénin et la France. Et j’ai également un petit frère.

Mes deux cultures sont très importantes pour moi, elles font entièrement partie de moi. J’ai grandi en France et mes 16 ans, j’ai déménagé avec ma mère au Togo. Ces années ont été très gratifiantes pour moi, j’en ai appris beaucoup plus sur la culture africaine. Cela m’a également permis de me rapprocher d’une partie de ma famille notamment de mes grand-parents.

Depuis mon enfance j’ai toujours pratiqué différents sports. Cela m’a toujours permis de me défouler et de me sentir mieux dans mon corps.

Durant mon temps libre j’aime regarder des séries et des films, sûrement un peu trop d’après ma mère! J’aime aussi lire (surtout des romans d’aventure et policiers).

Grâce à ma double culture, et toutes ces influences, j’ai choisi de travailler auprès des personnes dans le besoin.

Au départ j’ai réalisé une licence en Biologie à Marseille (France), par la suite je suis allée en Belgique à Liège faire un master en Santé Publique, à spécialité en promotion de la santé.

Mon stage chez Victoria Grace Foundation est pour moi la meilleure opportunité pour mettre en pratique  mes connaissances mais également afin d’aider directement les personnes les plus vulnérables.

Andrea Schubiger

Je suis motivée par le fait d’aider les gens à rendre leurs passions accessibles à tous. C’est la raison pour laquelle je travaille en freelance dans le domaine du Marketing. C’est aussi pour cela que j’apporte mon aide à Victoria Grace Foundation.

Je suis originaire de Zurich, en Suisse, et je vis actuellement à Lomé, au Togo.

Je travaille dans le monde du marketing et de la production multimédia. Cela signifie que j’exerce ma profession auprès d’entreprises pour les soutenir dans toutes sortes d’activités marketing ou concernant leur image de marque. Cela comprend la recherche de leur stratégie de positionnement marketing, la conception du marketing, mais aussi la recherche de leur histoire pour bâtir une stratégie autour de leurs valeurs.  Je crée également du contenu pour les entreprises (photos, vidéos, création de sites web, newsletters, etc…). C’est également moi qui suis chargée de trouver les meilleurs canaux de diffusion (par exemple, les réseaux sociaux).

Pendant mon temps libre j’aime faire de la randonnée (Je sais c’est très Suisse), j’aime jouer aux jeux de société et faire du surf (ce qui est génial au Togo, (mais j’apprends encore).

 

Mme Olatokunbo Ige

Mme IGE est une avocate internationale des droits de l’homme, experte en paix et développement devenue entrepreneure sociale.
Elle est la fondatrice du Livingstones Resource Centre Togo qui vient de lancer deux projets vis-à-vis d’un ECOVILLAGE basé à Davié, ainsi qu’UTRADER une entreprise de transformation des déchets en richesses.
Mme IGE a 4 décennies d’expériences dans les secteurs privé et public, travaillant avec des ONG, des Gouvernements et des organisations intergouvernementales, ainsi qu’avec des grandes et petites entreprises.
Elle est membre fondatrice et directrice exécutive de l’équipe John Maxwell, coach, conférencière, et consultante avancée certifiée en comportement humain. Elle occupe divers postes, siège aux conseils d’administration et aux comités consultatifs de différentes Organisations et Entreprises. Mme Ige est bilingue en français et en anglais. Mais surtout, c’est une mère et une femme de foi.

Suzanne Kponton

Je me nomme Suzanne Kponton, je suis née en Écosse et j’ai grandi à Lagos, au Nigeria, avec mes parents et quatre autres frères et sœurs. Après avoir fréquenté les écoles internationales de Lagos, j’ai vécu en Suisse pendant trois ans, puis j’ai étudié à l’université aux États-Unis où j’ai obtenu une Licence en Gestion des Affaires. Je suis rentrée au Nigeria et j’ai commencé à travailler dans la Logistique, puis dans les services pétroliers et gaziers. J’ai rencontré mon mari à Lagos et nous avons déménagé au Togo en 2014 où nous résidons maintenant avec nos 4 enfants. 

Qu’est-ce qui vous a amené à organiser Café Jeudi ? 
Lorsque nous avons quitté Lagos pour venir vivre à Lomé, je me suis sentie très étrangère. Il y avait la barrière de la langue, 3 enfants en bas âge à l’époque, et très difficile de rencontrer d’autres parents. Je me sentais seule, ma famille et mes amis me manquaient et ma zone de confort me manquait, pour ainsi dire. Après avoir passé 9 mois à Lomé et avoir envie de rentrer chez moi, quelqu’un m’a invitée à un Café Jeudi, un café international organisé dans une maison privée, une occasion de rencontrer et de parler à d’autres femmes du Togo. J’ai rencontré tant de femmes charmantes, chaleureuses, accueillantes et certaines, dont l’anglais n’était pas la langue maternelle, sont sorties de leur zone de confort et ont fait l’effort de parler anglais avec moi. Au fil des années, les gens sont arrivés et repartis et les cafés matinaux étaient un lieu où les nouveaux venus appréciaient la compagnie et les échanges ainsi que le partage d’expériences …… Plus tard, j’ai commencé à organiser les cafés matinaux et cela m’a procuré une grande joie et un grand plaisir de voir les gens se réunir, passer des moments agréables ensemble et nouer des amitiés durables. 

Que pensez-vous du soutien apporté à la Victoria Grace Foundation ? 
Dès que j’ai rencontré Jennifer (la fondatrice de la fondation), il y a eu une connexion évidente avec des intérêts similaires. Plus je passais de temps en sa compagnie, plus j’en apprenais sur Victoria Grace Fashion et ce qui l’a amenée à créer cette marque de mode durable. Les nombreuses expériences et l’histoire de sa vie qui l’ont amenée à prendre cette voie m’ont stupéfiée au-delà des mots. Je me sens très chanceuse et privilégiée de suivre ce chemin aux côtés de Jennifer et de soutenir la cause de la fondation en redonnant aux communautés et à l’environnement qui font désormais partie de notre vie quotidienne. Je crois fermement qu’ensemble nous pouvons faire la différence et changer la vie de beaucoup de gens. 

Que représente le Togo pour vous ? 
C’est très difficile de mettre des mots sur ce que représente le Togo pour moi. C’est une partie de l’héritage, de l’histoire et de la maison familiale. C’est l’endroit où nous élevons notre famille, où les gens sourient et apprécient le peu qu’ils ont. Une nation qui est riche en culture et en arts et qui s’exprime à travers ces canaux. Mon séjour au Togo ne fait que commencer et je suis impatiente de voir où il me mène.

Meet Nicolas our photographer who captures all images about nature, animals in Togo; and also people with mental illness

Nicolas Robert

Je m’appelle Nicolas Robert. Je viens de Lille, France. Je suis un photographe professionnel. Je suis  installé au Togo depuis 2005.
J’ai obtenu mon diplôme en photographie en 1999 à la Chambre des Métiers de Lille (France). Formé en studio à la Cité Numérique pour ensuite m’installer en tant qu’indépendant dans la VPC (Vente par correspondance) de 1997 à 2005.
Nombreux voyages en Asie et en Afrique qui ont débouchés sur plusieurs expositions et quelques parutions.

Je n’ai pas vraiment de thématique en particulier car pour moi la photographie est partout. Amoureux de voyage et de découverte, mon appareil devient naturellement mon 3e œil afin de capter chaque moment de la vie, chaque expression, chaque ambiance…

J’avoue tout de même avoir un penchant pour « l’humain », son mode de vie, ses croyances et ses traditions !

J’ai 45 ans, père de deux garçons de 15 et 14 ans. J’habite à Lomé depuis 2005 mais je venais régulièrement depuis 1995 pour suivre les activités de l’association MASMA que j’ai créée en 1997 et qui, encore aujourd’hui, soutient les écoles de la préfecture de la Binah, dans le nord du pays.

Amoureux de la nature depuis mon enfance, je suis passionné par le monde animal, travailler dans un parc national serait un aboutissement !
J’ai eu la chance durant quelques années de récupérer un singe vert ou vervet avec qui j’ai entretenu une relation quasi humaine !

En attendant je me contente avec mes deux chiens et mon chat !
A part ça j’aime les voyages, la lecture, la bonne cuisine et le foot !
Eh oui car mon père travaille dans ce domaine depuis plus de 50 ans, véritable mémoire vivante du club de Lille, le LOSC dans le nord de la France ! J’y reviendrai…

J’ai travaillé avec Victoria Grace Fashion en prenant des images de la marque et j’ai maintenant hâte de prendre des images issues du travail humanitaire de la Fondation.